Attends le XXème

 

Commandée par des collectivités territoriales, cette comédie musicale d’une durée de 45 minutes, présente de façon loufoque l’évolution de la musique de la préhistoire  au xxème siècle.

 

L’objectif était de réunir les classes d’art dramatique avec les écoles de musique dans un spectacle commun.

Un cahier des charges très précis a été défini par les directeurs et professeurs des établissements concernés,

notamment au sujet de l’orchestration qui  devait réunir les principaux instruments (vents, cordes et percussions)

et être accessible aux élèves de fin de 1er cycle. (voir vos oeuvres sur mesure)

( pour écouter les extraits il est nécessaire d'avoir de bonnes enceintes avec basses ou de se munir d'un casque, sans quoi l'orchestration risque d'être tronquée)

Télécharger des articles de presse sur "Attends le XXème": Attends le XXème

L’argument :

nous sommes au XXI ème  et l’évolution de la musique va vous être présentée de l’aube de l’humanité au

XX ème siècle.

Chaque tableau et chaque sketch, présentant une époque vont indubitablement nous ramener en ‘ mode XX ème ’.

 L’ouverture :

Modale, elle se présente grave et sérieuse en opposition des sketchs à venir.

Elle est courte, il s’agit juste d’une ‘mise en lèvres’ pour les vents. 

 

 Chanson préhistorique : (tableau de la préhistoire) 

Le cahier des charges m’imposait un air de jazz ; je n’ai pas pu résister à faire swinguer Neandertal

après qu’il eût découvert la musique.

 Chanson préhistoriquebon-de-commande.pdfbon-de-commande.pdf (226.35 Ko)

 

Chanson des Troubadours : (tableau du Moyen Age)

Un chevalier vêtu de son armure entre en scène accompagné de son écuyer (qui parle XXème).

Le chevalier qui est las des combats et veut se divertir, mande ses troubadours.

Ceux-ci entament alors l’air de « file ta quenouille » (le tube de l’époque), mais le chevalier désire autre chose;

il commence a fredonner un thème qui est reprit par le marimba puis, progressivement  l’orchestre « se met en place ».

La musique est assez facile et a rencontré beaucoup de succès auprès des jeunes musiciens.

 Télécharger les paroles  CHANSON DES TROUBADOURS.pdf

 

Chanson de Lully : (tableau de Louis XIV)

Sa Majesté le roi entre en scène et s’installe sur son trône ; il  recevra Lully qui tentera d’expliquer au roi qu’il s’est blessé au pied en mettant au point les règles d’un nouveau jeu qui fera la grandeur de la France.

Le rire est garanti lorsque Molière entre en scène avec une tenue de footballeur ….. du siècle des lumières.

(PS : les professeurs de saxophone et de clarinette souhaitaient pour leurs élèves des contretemps et des mesures asymétriques, je pense avoir répondu à leurs désirs)

Entrée de Louis XIV     chanson de Lully

 Chanson du XXème 

Polytonale, cette pièce demande un petit peu plus de travail que le reste mais son analyse est intéressante en cours de Formation Musicale.

 

Et bien sûr quelques illustrations sonores pour agrémenter les propos du récitant, ou présenter entre autre le système tonal ou la forme « fugue ».

Le matériel comprend:

 *Le conducteur avec le texte intégral

 *les parties séparées avec le texte pour :

Flûte, hautbois, clarinette 1 2 3, sax alto 1 2, sax ténor, sax baryton, basson, trompette 1 2 3, cor, euphonium, trombone1 2 3, saxhorn baryton, saxhorn  basse, violon 1 2 3, alto, violoncelle, contrebasse, guitare basse, timbales et percussions.

*le texte des chants avec accompagnement de piano pour les classes de FM

*le texte du récitant

*le texte des acteurs pour chaque scène

* tous les fichiers sons au format wav et mp3 pour les interventions scolaires

Durée entre 50minutes et 1h 10 en fonction du jeu des acteurs

Références CM01 Prix du CD 544€ TTC

Telecharger le bon de commande bon-de-commande.pdfbon-de-commande.pdf (226.35 Ko)

Télécharger le bon de commande

  • Taille : 226.35 Ko

Télécharger

Attends le XXème

Prix (TTC)
544 EUR
Référence
CM01

"ATTENDS LE XXème" Comédie musicale pour orchestre et choeurs d'enfants

Le paiement est sécurisé par la plate-forme de paiement en ligne PayPal.